Le Philodendron :
Il absorbe principalement le formaldhéhyde et le pentachlorophénol.
On retrouve ces composant dans la plupart des matériaux utilisés pour le mobilier mais aussi la colle, les vernis et produits ménagers. C’est une plante qui aime l’humidité et qui pourra également se plaire dans une salle de bain par exemple. L’entretien est facile et vous serez séduit par son feuillage luisant.

Le philodendron arrose les pièces sèches !

Parmi les plantes dépolluantes, il ne faut pas oublier de citer le philodendron car il contribue également à assainir l’air de votre intérieur en absorbant le Pentachlorophénol, dit PCP, produit extrêmement nocif pour l’homme et son environnement utilisé pour la préservation du bois et grâce à ses grandes feuilles, il dégage de la vapeur d’eau humidifiant l’air des pièces sèches !

 

 

Avis d’écologiste

Il ne faut oublier entre autres plantes les Crotons, l’Aloe Vera… qui sont aussi de sérieux Chimical products Killers et les cactées qui absorbent des ondes électromagnétiques. Bien entendu, le premier réflexe à avoir, c’est d’aérer au quotidien au moins 10 minutes été comme hiver ! Ne pas fumer dans des locaux fermés, faire vérifier ses appareils de chauffage et cheminées, enlever les parfums d’ambiance non naturels (préférer les huiles essentielles à juste dose), utiliser des produits ménagers de “grand-mère“ (vinaigre blanc par ex.) ou “verts” . A quand un étiquetage des meubles et autres matériaux avec le niveau de toxicité. A l’image de la consommation énergétique, une étiquette toxicité devrait être obligatoire….