L’anthurium est également appelé flamant rose ou langue-de-boeuf.

 Cette  jolie plante, de la famille des aracées, originaire des forêts tropicales d’Amérique du Sud, possède des fleurs cireuses très colorées (rouge vif, roses, blanches ou saumon).

Elle  lutte contre le monoxyde de carbone, comme la plante araignée ou le caoutchouc. Elle décompose aussi les polluants suivants: ammoniac (deuxième position derrière le Rhapis), xylène et le fameux formaldéhyde. Son pouvoir dépolluant lui rapporte *** étoiles.

Comment le cultiver ?

  • Placez-la dans un pot dont le fond est rempli de cailloux, avec un mélange de terre et de terreau: pour obtenir une floraison régulière d’une année sur l’autre, le substrat doit être bien équilibré.
  • N’hésitez pas à rempoter cette plante au printemps ou au début de l’été.
  • Vous pouvez ajouter un peu d’engrais pour plantes d’intérieur, trois fois durant la croissance: cela suffit largement à ses besoins. Cette plante est délicate : plante des pays chauds et humides, elle a besoin d’une lumière vive sans soleil direct (1200lux). Comme la rose du « Petit Prince », elle déteste les courants d’air. Une fenêtre à l’ouest lui convient.
  • De jour comme de nuit, la température doit être constante, entre 18 et 22° au cours de la période ce croissance et entre 16 et 18° en hiver.
  • Un arrosage modéré lui convient.
  • Vaporisez-la de temps à autre  pour maintenir un taux d’hygrométrie élevé comme dans son pays d’origine.

Où placer mon anthurium?

Vous avez l’embarras du choix.

Placez-le dans la cuisine ou dans la salle de bains car c’est là que, sur les carrelages, on utilise le plus de produits à base d’ammoniaque. C’est aussi dans ces pièces que l’on trouve la plus forte hygrométrie, bénéfique au bon développement de la plante. Elle trouvera également sa place au bureau et dans la salle de séjour.

 

Mise en garde pour les enfants : les jeunes feuilles sont toxiques par simple contact et forcément par ingestion.